Comment interroger utilement nos pratiques et nos postures dans un temps de nécessaires transformations de nos modes d’organisation et de nos matrices territoriales ?

Comment peut on contribuer collectivement à la réflexion sur l’innovation sociale, organisationnelle, territoriale pour coproduire des principes d’actions accompagnant et favorisant les innovations sociétales à forte valeur ajoutée sociale et écologique ? De quelles stratégies de changement systémique avons nous besoin ?

Qu’y a t il à organiser pour favoriser l’accélération des cycles articulant les dynamiques de conceptualisation de la recherche scientifique, celles d’opérationnalisation de la recherche appliquée et collective, celles d’appropriation issues des pratiques de transferts ? Et cela, tout en restant au plus proche de l’action?

Quels peuvent être les services informationnels à fournir concernant l’intelligence territoriale, l’intelligence économique 1 , le management stratégique de l’information, le management des connaissances, le changement organisationnel en intéressant les acteurs au plus près des contraintes de leur quotidien opérationnel ?

Pour ma part, j’ai choisi de m’appuyer sur la spécificité de l’agenda 2016 pour le faire. En effet, les évolutions législatives issues de la Loi NOTRe appelle l’ensemble des acteurs à redéfinir  les schémas de développement de nos collectivités régionales. C’est une séquence particulièrement propice pour créer les conditions d’émergence des dynamiques de changement systémique et pour considérer l’information comme un flux vital permettant d’optimiser la relation entre les communautés et les territoires dans le champ de la connaissance.2

En Région Centre Val de Loire, le Conseil Régional a lancé ses états généraux de l’économie et de l’emploi et l’année sera rythmée par de nombreux temps de contribution à l’élaboration de ces nouveaux schémas de développement. Je formule le souhait que ce blog puisse être une ressource utile à l’élaboration d’un cahier d’acteurs émanant de ceux qui agissent pour le développement de l’innovation sociale numérique dans les territoires.

Notes

  1. L’entreprise n’a pas le monopole de l’intelligence économique
  2. Territoires Intelligents – Communautés apprenantes